Turf Magazine


Turf News

The Supertote Golden Trophy - Ice Axe en temps record
Ecurie Maingard - Gaëtan Faucon: " Il faut remporter le Maiden "
Ecurie Gujadhur - Plus de Rs 600 000 comme avance
Ecurie Merven - Imperial Palace, une victoire tactique
Ecurie Foo Kune - Golden Sheik right on target
Ecurie Maigrot - Dynastar ou la première de Lermyte
Ecurie Serge Henry - Mansour refait surface
Ecurie Allet - Good Time Charlie enfin
Ecurie C. Ramdin - Princely Reason, une victoire précieuse
The Mandron Touring Paris Challenge Cup - C1&2 (71-55) - 1850m - National Play à l'épreuve de Solar Captain
Maiden 2012 - Les dernières entrées repoussées au 22 août
In the Stewards' Room - Burke (Il Saggiatore) pointé du doigt par Ramapatee Gujadhur
Floréal News (Vendredi dernier) - Prince Of Troy en très grande forme
Sans œillères, ni coton
Bloc Notes
Brèves


The Supertote Golden Trophy


Ice Axe en temps record

Le Supertote Golden Trophy, ultime étape préparatoire en vue du Maiden, a tenu toutes ses promesses. Les turfistes ont eu l'occasion de jauger les forces en présence en attendant la grande course prévue le 2 septembre prochain. C'est Ice Axe qui a succédé à Acuppa en s'appropriant ce trophée en temps record. Il a une nouvelle fois pris la mesure d'Il Saggiatore qui, cependant, n'a nullement démérité. Cette victoire d'Ice Axe a quelque peu relégué au second plan la belle performance de Karis Teetan qui, le temps d'une réunion, s'est fait remarquer avec Princely Reason pour le compte de Raj Ramdin et Eskimo Roll pour celui de l'écurie Gujadhur. Quand à Jérôme Lermyte, il n'a pas laissé passer sa chance pour ramener son premier bouquet à son nouvel employeur, le Français ne ratant pas sa cible avec Dynastar.

Si d'aucuns pensaient que les chevaux légèrement handicapés pouvaient damer le pion aux favoris, il n'en fut rien. Ni Rudi Rocks ni Intercontinental et encore moins Abington ne furent ne mesure de soutenir la comparaison face aux deux top weights de l'épreuve. Ice Axe et Il Saggiatore, de par leur classe, ont été au dessus du lot et se posent plus que jamais comme les favoris de notre Ruban Bleu.

Ce sont Druid's Moon et Abington qui se montrèrent les plus rapides à l'ouverture des boîtes tandis La Foce, sous la monte de Yashin Emamdee, paraissait difficile à contrôler. La doublure de l'écurie Rousset, confiée à Karis Teetan, prit vite la direction des opérations avec dans son dos Abington. En troisième position, bien calé à la corde, on retrouvait Ice Axe, à son extérieur Intercontinental, Royal Chalon courait à l'intérieur de La Foce tandis que Il Saggiatore, Senor Versace et Rudi Rocks évoluaient en attentistes.

Au passage du but pour la première fois, Druid's Moon avait toujours les choses bien en main. A environ une longueur et demi on retrouvait Abington tandis que les autres concurrents, à l'exception d'Intercontinental et La Foce, couraient tous en file indienne.

A peine les chevaux eurent-ils entamé la descente que Rudi Rocks sortit de l'arrière-garde pour améliorer sa position. En moins de 400m, il avait déja mis dans le vent les deux représentants de l'écurie Gujadhur pour se porter à hauteur de Royal Chalon. A l'avant, Druid's Moon était toujours plein d'allant.

A 600m du but, Intercontinental se rapprocha timidement de Druid's Moon tandis que Ice Axe et Il Saggiatore étaient toujours bien en mains. Voulant sans doute prendre avantage de son petit poids, Rudi Rocks fut lancé par Stewart tandis que La Foce était déjà hors du coup.

La tension monta de plusieurs crans à 350m du poteau lorsque Gaëtan Faucon déboîta Ice Axe sans passer pour autant franchement à l'offensive. Il Saggiatore prit la foulée de Rudi Rocks, emmenant dans son sillage le gris Senor Versace.

En pleine ligne droite, Druid's Moon baissa de pied et Intercontinental en profita pour mettre le nez à la fenêtre. Mais Johnny Geroudis se rendit vite à l'évidence que les deux cadors n'avaient pas encore enclenché le turbo. Ce fut chose faite en quelques foulées. Ice Axe, dans une action qui en dit long sur ses réelles aptitudes, se débarrassa facilement d'Intercontinental pour filer droit vers le but. A l'intérieur Abington semblaient éteint tandis que Rudi Rocks ne put changer de vitesse. En revanche, Il Saggiatore, sous la monte énergique de Robbie Burke, s'amena en trombe à l'extérieur. Le crack de la famille Gujadhur fit la meilleure impression mais dû s'avouer vaincu face à un Ice Axe qui avait déja fait le trou. Il échoua à moins d'une longueur de ce dernier au but. Senor Versace réalisa une très belle fin de course mais ne put ravir le deuxième accessit à Rudi Rocks. Intercontinental ne démérita point en terminant cinquième, lui qui a fait toute la course le nez au vent. La déception est venu d'Abington qui fut incapable de remonter un Druid's Moon à bout de souffle dans la ligne droite, se faisant même devancer par Royal Chalon. Il vaut définitivement mieux que cela.

En arrêtant le chrono à 2.14.38, Ice Axe devient le nouveau détenteur de la meilleure marque pour la distance qui était jusque-là la propriété de Stud Master. C'est la deuxième défaite qu'il inflige à Il Saggiatore en deux confrontations directes. Mais le champion de la famille Gujadhur, sur ce qu'il nous démontré samedi dernier, sera avide de revanche dans le Maiden, surtout à poids égal. Une épreuve à ne rater sous aucun prétexte.



Ice Ixe améliore le record de Stud Master

Jusqu'à samedi dernier, Stud Master était le plus ancien aux tablettes des records au Champ de Mars. Il aura fallu attendre dix années pour voir chuter le record de cet ancien pensionnaire de l'écurie Merven qui avait réalisé 2.14.90 sur 2200m un 17 août 2002. Ice Axe, détenteur de la meilleure marque sur 1500m sur notre hippodrome avec un temps de 1.29.18 et qui avait arrêté le chrono à 1.53.29 sur 1850m, soit à 11 centièmes du record de la distance dans des cirsconstances défavorables, démontra l'étendue de sa classe en épinglant à son tableau de chasse un nouveau record de la distance, soit celle des 2200m. Il faut dire que cette épreuve fut rondement menée par Druid's Moon qui partit pratiquement sur les mêmes bases que Sports Factor - et même légèrement moins vite - lorsque Intercontinental avait brillé sur ce parcours lors de la 34e journée 2011 en 2.15.73. A titre indicatif, les premiers 800m avaient été couverts ce jour-là en 48.49 contre 49.78 pour Druid's Moon samedi dernier. Contrairement à Sports Factor qui réduisit quelque peu l'allure par la suite, l'alezan de l'écurie Rousset maintint le rythme et c'est dans cette phase de la course qu'il construisit la base du record au profit de Ice Axe. Il boucla les 400m entre le poteau des 1600m et celui des 1200m en 26.19 alors que Sports Factor avait été crédité de 27.17 dans sa course référentielle. Par la suite, c'est la classe qui parla. Druid's Moon s'effaça à l'entrée de la ligne droite, accroché une première fois par Intercontinental avant que Ice Axe ne prenne l'avantage quelques dizaines de mètres plus loin. L'élève de Ricky Maingard sortit une belle accélération avant de résister au retour d'Il Saggiatore. Il parcourut les 2200m en 2.14.38, soit en 52/100 de moins que Stud Master.



Hedge Your Bet termine en 34.32

On se serait cru sur un 1000m dans l'épreuve de clôture vu la moyenne à laquelle les protagonistes ont terminé. Cette course fut réduite à un sprint sur 800m avec un train d'enterrement imprimé par Shakleton sans susciter la moindre réaction de la part de ses adversaires. Du reste, les premiers 600 mètres furent couverts en 40.33. A titre indicatif, cette même partie de la deuxième épreuve a été parcourue en 37.85 par le meneur. Dans ces circonstances, il était prévisible qu'on termine en force. Imperial Palace fut celui qui osa "challenge" le meneur en lançant son attaque à environ 800 mètres de l'arrivée. Shakleton se laissa surprendre par ce démarrage, mais tenta de rester dans le coup. Il se rapprocha vivement dans la ligne droite alors que le fuyard plafonnait, mais ce ne fut pas suffisant pour la victoire. Le gagnant termina en 34.77 sur les derniers 600m conter 34.34 pour Shakleton, mais ce n'est pas ce dernier qui refit le plus de terrain sur Imperial Palace. Le meilleur finisseur de la course se nomme Hedge Your Bet qui fut crédité de 34.32 sur la partie qui nous intéresse. Cependant, il ne fut pas capable d'influencer les résultats, échouant à 6.95L du vainqueur.


Ecurie Maingard


Gaëtan Faucon: " Il faut remporter le Maiden "

Le crack de l'écurie Maingard, Ice Axe, poursuit son ascension vers les sommets. Samedi dernier, il a aligné une troisième réussite de suite en s'offrant le Supertote Golden Trophy. S'il avait battu son rival de toujours Il Saggiatore en temps record le 30 juin dernier, c'est une nouvelle fois en temps record qu'il a dompté le crack de l'écurie Gujadhur dans ce qui constitue l'ultime étape préparatoire en vue du Maiden qui sera couru le 2 septembre prochain.

Sur 2200m, ils étaient nombreux à avoir fait de Il Saggiatore leur favori. En effet, plus la distance est allongée, plus le coursier de la famille Gujadhur est avantagé, lui qui est, à la base un pur stayer. Mais ses partisans ont sans doute oublié que leur favori faisait la difficile transition 1500m-2200 apres avoir été inactif pendant plus d'un mois. Un paramètre que le chevronné Ricky Maingard, lui, n'a pas occulté. Sachant qu'Il Saggiatore allait peut-être souffrir d'un manque de compétition, l'entraîneur s'est sans doute dit que c'était une occasion en or de prendre une nouvelle fois le dessus sur le fils de Galileo. Le résultat final lui donna raison avec Ice Axe enlevant sa troisième victoire en trois sorties sur notre turf et ce, avec la manière. " On savait qu'Ice Axe était un très bon cheval. Il avait hérité de la première ligne et il fallait être là. Il a gagné une belle course, même si je considère qu'il possède encore une marge de progression ", a déclaré Ricky Maingard. Même si son poulain a gagné dans un style très plaisant, M. Maingard sait pertinemment bien que dans le Ruban Bleu à poids pour âge, les rôles risquent d'être inversés. " Il ne faut pas oublier qu'il y avait 3kg d'écart entre lui et Il Saggiatore aujourd'hui (ndlr: samedi). Dans le Maiden, cela sera peut-être une tout autre histoire ", a-t-il averti.

Gaëtan Faucon a, quant à lui, été impressionné par la maniabilité d'Ice Axe. " Au fait, je ne lui a rien demandé dans la partie initiale. Il a tout fait de lui-même. Je suis très content de son comportement et surtout de par la manière dont il s'est imposé. C'est de bon augure pour la suite ", a soutenu le Français. Il deplore cependant le fait qu'Ice Axe est un cheval qui fait le strict minimum une fois qu'il a pris l'avantage mais en tire quelque chose de positif dans ce trait de caractère. " Je pense que c'est cela qui fait sa force. C'est la caractéristique de bons chevaux. " Si Ricky Maingard pense que Il Saggiatore sera le cheval à battre dans le Maiden, Gaëtan Faucon est d'avis que la course est loin d'être courue. " On ne connaît pas vraiment les limites d'Ice Axe. Il progresse de course en course et il fait ce qu'il faut. Tant mieux. C'est sûr que pour le Maiden tous les participants seront à leur top. Mon cheval va arriver au jour J avec trois courses dans les jambes tandis qu'Il Saggiatore en sera à sa septième course. A poids égal, on verra qu'est-ce que cela va donner. Sur la distance, je pense que ces deux chevaux se détachent. Mais il ne faudra en aucun cas négliger Senor Versace, Rudi Rocks et même Intercontinental qui ont tous très bien couru aujourd'hui (ndlr: samedi). Le Maiden est une course qu'il faut gagner et je peux vous assurer qu'on va mettre toutes les chances de notre côté pour le remporter. "

Avec Ice Axe et Rudi Rocks, l'écurie Maingard possède deux engagements de choix dans le Maiden. Ce dernier n'a pas démérité en s'octroyant le deuxième accessit à 1L de son compgnon d'écurie. Une performance qui a fait très plaisir à Gaëtan Faucon. " Rudi Rocks a couru une très belle course. Il n'était pas à negliger car il a gagné sur la distance. Il a prouvé qu'il reste un bon cheval. Il sera lui aussi présenté au meilleur de sa forme le 2 septembre prochain. "

Avec Rs 661 000 de gains pour cette seule journée, dont Rs 551 000 ramenées par le duo Ice Axe-Rudi Rocks, l'écurie Maingard consolide sa troisième place et prend définitivement ses distances de Merven qu'elle relègue à plus d'un million de roupies. Si cette dernière est déjà hors du coup dans la course au titre, on ne peut en dire autant pour la formation dirigée par Ricky Maingard. Le Maiden et la Coupe d'Or pèseront, à coup sûr, lourd dans la balance.


Ecurie Gujadhur


Plus de Rs 600 000 comme avance

Les dernières semaines avaient vu l'avance de l'écurie Gujadhur fondre comme neige au soleil. Elle était passé de Rs 795 000 (17e journée) à Rs 77 000 (20e journée). La casaque bleu électrique a toutefois repris ses distances pour reléguer Rousset à Rs 608 000, soit Rs 8 396 000 00 contre Rs 7 788 000 00.

Ce fut à l'issue de la cinquième épreuve que l'écurie Gujadhur réalisa une très belle moisson. Comme Rousset n'avait pas de représentant dans cette course, elle en profita pour faire un et deux et empocher Rs 340 000. Ramapatee Gujadhur a tenu d'emblée à remercier Karis Teetan pour sa monte sur Eskimo Roll.

" Je profite de l'occasion pour dire à Karis qu'il fait honneur à toute l'île Maurice. Keep your head on your shoulders. I know you have got a very matured head. Je lui dis un grand bravo pour cette monte. "

Puis, l'entraîneur a tenu à faire ressortir que ses deux chevaux couraient leur chance dans cette épreuve.

" Pour revenir à la course, je dois dire que nos deux chevaux were running their chances. Just too bad for Robbie and good luck to Karis. Je pense que ce n'est pas l'année de Burke. Il m'avait dit que Modern Monet est un meilleur cheval quand il est devant. Robbie l'a choisi et il a eu toutes ses chances. Eskimo Roll n'est pas un cheval très sain. Je dois remercier mon ami Raj Ramdin qui me laisse utiliser les infrastructures de son centre privé. Eskimo Roll a été soumis à des séances de natation. Il a nagé mercredi et dimanche. Je l'ai gardé là-bas jusqu'à mardi matin. Il a nagé avant de venir à Port Louis. Cela lui a fait un bien énorme. Mercredi, il n'a pas travaillé. Jeudi, Robbie devait le faire spurter mais il a eu un petit pépin et il n'est pas venu à Port-Louis. Il est parti directement à Floréal. Je l'ai appelé pour lui dire que Dinesh Sooful, qui nous donne un sacré coup de main dans la préparation des chevaux à l'écurie, l'avait fait à sa place, et qu'avec Barty (Ndlr: Praveen Nagadoo), il était d'avis que le cheval est bien et qu'il fallait tenter notre chance. Robbie m'avait dit qu'il n'était pas très chaud pour Eskimo Roll car selon lui, le cheval n'était pas à son top. Quelque part il n'avait pas tort, car Eskimo Roll avait perdu 11kg. I think luck is not on the side of Robbie. Ce sont les courses. His time will turn eventually."

Dans l'épreuve principale, The Supertote Golden Trophy, l'écurie Gujadhur plaça ses deux chevaux aux 2e et quatrième places. Ce qui pourrait être satisfaisant. Mais l'entraîneur a estimé que Robbie Burke n'a pas pris assez d'initiative dans le parcours. Il a trouvé que l'Irlandais n'aurait pas dû laisser Rudi Rocks l'enfermer dans la ligne droite d'en face, ce qui lui aurait permis d'être à la place du second représentant de l'écurie Maingard et, de ce fait, obtenir un meilleur parcours. L'Irlandais ne devait cependant pas être d'accord. Il a trouvé que Il Saggiatore était bien placé pendant la course et que s'il lui avait demandé de produire un effort plus tôt, cela aurait pu avoir une incidence néfaste sur son accélération finale.


Ecurie Merven


Imperial Palace, une victoire tactique

Si le tandem Ségéon-Merven avait fait un tabac lors de la 19e journée avec un triplé, il s'est cette fois contenté de la victoire du seul Imperial Palace, histoire de sauver les meubles. D'une part, cette journée était l'occasion pour le Français de partager sa joie suite à sa victoire mais d'autre part, de réagir face à certaines critiques qu'il juge injustes. Il a, par ailleurs, invité les personnes concernées de mesurer leurs critiques à l'avenir.

Cédric Ségéon, voilà votre première victoire avec Imperial Palace. J'imagine que vous êtes ravi ?

J'ai eu pas mal de soucis avec Imperial Palace, et ce, depuis qu'il était chez l'écurie Maingard. Je n'avais jamais réussi à gagner avec lui. Il y avait toujours un problème. Soit il sort mal des boîtes, soit il tire trop en course. J'ai dit à mon entourage que si je ne gagne pas avec lui cette fois, je vais laisser aux apprentis le soin de le monter.

Vous avez pris la décision d'attaquer très tôt. Pourquoi ?

On avait peur d'une course avec un train de sénateur vu qu'il n'y avait pas de véritable frontrunner. On a alors fait part aux Racing Stewards de la tactique choisie. Comme prévu, Shakleton a commencé à réduire quelque peu la course. Dès lors, j'ai décidé de partir et je pense que cela a surpris plus d'un. Même le jockey de devant ne m'a pas vu passer (rires). Je suis content que la tactique ait marché. Au cas contraire, j'aurais certainement essuyé pas mal de critiques. En effet, depuis un certain moment je suis très critiqué par certains.

Revenons aux courses. Vous vous attendiez certainement à mieux de Bobby Bear ?

Je m'attendais à une belle course de Imperial Palace mais également de Bobby Bear. L'un a gagné et l'autre a eu une course horrible. Toutefois, j'ai peut-être pris la mauvaise décision d'attaquer à l'extérieur. Je dis bien peut-être. Les deux chevaux de l'écurie Gujadhur avaient trop d'avance. Il fallait que je bouge avant l'entame de la ligne droite. Hélas, c'est à ce moment-là que Azapel devait choisir d'accélérer, me forçant à faire encore plus l'extérieur. Malgré cela, mon cheval court bien. Pour être honnête, je pense que je n'aurais pas pu gagner mais il va sans dire que Bobby Bear aurait pu terminer plus près si les circonstances étaient en sa faveur.

Vous aviez aussi une belle carte à jouer avec Bali Mojo dans la quatrième course ?

En effet, Bali Mojo n'était pas venu pour faire de la figuration. Contrairement à Imperial Place, Bali Mojo allait avoir affaire à plusieurs frontrunners. Ainsi, j'étais inquiet et je me suis dit que je n'allais peut-être pas pouvoir le monter comme d'habitude. Finalement, j'ai eu une bonne course, derrière le leader mais Saziwayo était trop fort. Il a terminé en trombe à l'extérieur, et en tant que finisseur, c'est un cheval qui fait bien quand la course est rondement menée.

Que pensez-vous de la course de Sunday Monday ?

Sunday Monday est un cheval très délicat. Il a encore tiré dans le parcours. La course sur le kilomètre est très tactique. Il aurait certainement mieux fait avec une meilleure ligne.

Est-ce que la tactique de courir caché avec Winter Skye a marché?

Winter Skye demeure difficile à monter et aussi dur à cerner je l'avoue. J'ai essayé de le ranger et cela a marché jusqu'au poteau du 1000m. Puis, je suis sorti car je ne pouvais plus le tenir. Je pense qu'il n'a pas encore cerné l'hippodrome.

Point Of Policy revenait après 10 semaines. Vos commentaires ?

Il est revenu à la compétition après un long repos. Il est à créditer d'une bonne course même si j'ai dû le reprendre à 300m du but.

Un dernier mot ?

Je lance un appel pour plus de responsabilités de la part des personnes qui ont tendance à être très critique. J'accepte volontiers les critiques mais elles ne peuvent pas tout le temps être négatives. Imaginez vous si Imperial Palace n'avait pas gagné. On me serait tombé dessus.


Ecurie Foo Kune


Golden Sheik right on target

Si l'écurie Foo Kune s'était contentée de faire gagner les favoris jusqu'ici, elle a ramené son premier vainqueur avec un outsider cette saison avec Golden Sheik. Si pour certains, cette victoire constituait une surprise, en revanche, tel ne fut pas le cas pour l'entourage du cheval dont la cote avait évolué de Rs 2300 à Rs 700 chez certains bookmakers. "C'était une victoire targeted", a lancé l'entraîneur du cheval.

"Yes" : c'était le fameux cri de guerre lancé par Budheswar Gujadhur à l'arrivée de la deuxième épreuve. Mais, à ses cotés, résonnait la voix de Jean Michel Henry qui croyait fermement que son protégé à lui s'était imposé. Golden Sheik et One And Only avaient terminé dans la même foulée, bluffant les deux entraîneurs qui eurent un moment de doute. La photographie donna raison au représentant de l'établissement Foo Kune qui conserva un mince avantage à l'arrivée. Sur ses deux dernières courses sur 1365m et 1400m où il terminait respectivement à 16L et 14.75L du vainqueur, il était difficile de faire confiance à Golden Sheik pour la victoire. Mais à sa précédente tentative sur le parcours du jour, ce bai de 5 ans n'avait échoué qu'à une longueur de Patch Of Blue pour une troisième place. De retour sur 1000m, il montra son meilleur visage pour réussir le bout en bout. "Il tirait à chaque fois des lignes moyennes mais heureusement qu'aujourd'hui, tel n'était pas le cas. Il était le fastest horse de la course. En faisant notre calcul, on s'était dit qu'il fallait prendre les devants mais Hail Atlantis est venu nous taquiner un peu", explique l'entraîneur du cheval. Si le représentant de l'écurie Allet se retrouva sur le flanc de Golden Sheik, on ne peut dire qu'il est venu le sortir de son pas. A l'entrée de la ligne droite, Hail Atlantis mit le nez à la fenêtre, mais ne put forcer la différence - son cavalier fut brièvement interrogé sur son manque d'initiative et de vigueur dans la ligne d'arrivée, mais aucune sanction ne fut prise à son encontre. "Le cheval qu'on craignait le plus était le représentant de Serge Henry, One And Only. On se disait que, si jamais il y avait un coupe-gorge à l'avant, il aurait été le grand bénéficiaire. Je suis très content pour tous les petits parieurs qui ont misé sur notre représentant qui était offert à une cote très généreuse", a ajouté Budheswar Gujadhur.

Benedict Woodworth épinglait sa septième victoire de la saison, mais il dut puiser dans ses réserves pour résister au retour de One And Only qui franchit le but dans la même foulée que lui. "My horse jumped fast and got to the lead. He then held on beautifully. I thought that One And Only pipped us on the post. But hopefully we got up on the line", relate le Malaisien.

Convaincant vainqueur de ses deux dernières course, Tizaloochee représentait sans conteste la meilleure chance de la journée de l'écurie Foo Kune. Habitué à évoluer aux avant-postes dès les premières encablures, Tizaloochee rata sa mise en action et se retrouva dans un espace restreint pour être en midfield en one off. "When the gates opened he pulled his head on the inside. That spoiled his chances today. However he still ran a great race", avance Woodworth. Ce dernier fut appelé une première fois samedi lors de l'enquête ouverte afin de statuer si le cheval avait bénéficié d'un fair start ou pas avant d'être interrogé mardi matin sur sa monte dans la dernière courbe. Ce à quoi le jockey dira qu'il était content de se retrouver dans le dos de Thunder Lad qui était facile et que s'il s'était rapproché à ce moment de la course, il aurait été contraint de faire les extérieurs. Dans la ligne droite, Tizaloochee ne put jamais obtenir le passage. On peut avancer que s'il avait bénéficié d'une fin de course sans encombre, il aurait pu disputer l'arrivée.

Parmi ses autres montes de la journée, celle de Adeste Fidelis mérite d'être soulignée. Certes, il termina bon dernier, loin du vainqueur, mais tout comme Golden Sheik, il n'était pas sur son parcours de prédilection et ne peut être condamné sur cet échec. Gageons qu'il se montrera plus utile sur 1000m. " Adeste Fidelis got caught wide on the whole track. He could not come in. I also think that 1400m is too far for him", a conclu Woodworth. Another one for the notebook!


Ecurie Maigrot


Dynastar ou la première de Lermyte

Jérôme Lermyte n'a pas pris trop de temps pour ramener son premier gagnant pour le compte de son nouvel employeur. Si le Français s'était accordé un round d'observation lors de la dix-neuvième journée, tel ne fut pas le cas samedi dernier. En seulement deux montes, il a réussi l'exploit de faire flotter haut les couleurs de son établissement avec Dynastar qui s'est imposé dans The Supertote Red Ribbon Trophy.

Piloté par un Odendaal très mal inspiré à sa dernière sortie, Dynastar se présentait au départ de cette épreuve avec des ambitions légitimes, même si sa valeur a été revue à la hausse. C'est un cheval généreux dans l'effort qui cependant a pris du temps pour retrouver la meilleure forme. Du reste, il n'était qu'à sa troisième sortie cette saison. Profitant de sa fraîcheur, ce fils de Dynasty ne s'est pas fait prier pour s'offrir sa première victoire de la saison. " Le matin c'est un cheval qui ne montre pas vraiment grand-chose. Il tire beaucoup et ne se donne pas à fond. Pour tout vous dire, je n'étais pas confiant à cent pour cent à l'opposé de mon entraîneur. Il m'avait dit que le cheval était en très bonne forme. Dynastar a confirmé ses dires en remportant une belle course ", a déclaré un Jérôme Lermyte très satisfait lorsque nous sommes allés à sa rencontre à l'issue de la journée. Il devait aussi nous faire part que courir le nez au vent ne l'inquiétait nullement car son cheval était tout le temps dans son pas. " Il y avait le favori qui était devant et qui tentait de réduire peu à peu l'épreuve. Ça l'aurait définitivement avantagé mais un peu moins que mon cheval. Mais quand Wave Dancer est venu prendre les commandes assez facilement, mon cheval s'est bien détendu. Il a très bien respiré et quand je lui ai demandé son effort, il a sorti un joli coup de reins pour l'emporter assez facilement. " Même si Dynastar a gagné dans un joli style, Jérôme Lermyte ne s'emballe pas. Il préfère voir comment le cheval va se comporter avec plus de charge sur le dos.

Hughes Maigrot a également accueilli cette victoire avec la plus grande satisfaction. " C'est un cheval qui n'est pas très démontratif le matin. Il faut qu'il voie devant lui car si jamais il se retrouve enfermé derrière des chevaux, il ne poursuit pas son effort. Avec son couloir et la physionomie de la course, on lui accordait une bonne chance mais Obama restait le cheval à battre. Il avait sa chance et c'est bien qu'il ait pu la saisir ", a affirmé l'entraîneur, ajoutant que " cette victoire ne peut que faire du bien au jockey et à l'écurie. "

Si Dynastar a confirmé tout le bien qu'en pensait de lui, la nouvelle unité Friday Lunch Club n'a pu faire mieux qu'une neuvième place dans The Teletote Trophy sur 1400m. Visiblement pas fin prêt, le cheval ne fut toutefois pas surclassé à l'arrivée, échouant à moins de six longueurs de Princely Reason. " Il était très green. C'est un jeune cheval qui aura besoin d'encore quelques courses pour gagner en maturité. Il n'a pas mal fait sur des distances allongées dans son pays d'origine . Il a besoin de travail mais on ne peut pas sauter les étapes. C'est sa première course à Maurice. On verra à l'avenir comment il se comportera ", a soutenu Jérôme Lermyte.

Avec cette victoire de Dynastar, l'écurie Maigrot n'enregistre que sa neuvième réussite de la saison. Elle réalise pratiquement le même parcours que la saison dernière à la seule différence que ses chevaux sont présents à l'arrivée cette année. Si elle a réalisé une première moitié de saison en dents de scie, tous les ingrédients sont réunis pour qu'elle boucle son calendrier sur une bien meilleure note.


Ecurie Serge Henry


Mansour refait surface

Donavan Mansour a mis un frein à sa non-réussite en passant la ligne d'arrivée en vainqueur dans la quatrième épreuve avec son cheval fétiche Saziwayo. Après trois journées fructueuses où il s'était imposé avec Traianius, National Play et Sky Link respectivement, il devait connaître la poisse pendant deux semaines au cours desquelles il ne s'est contenté que des accessits. Cette fois, il n'a pas raté le coche et il va sans dire que la moisson aurait été meilleure si One And Only n'avait pas échoué d'un naseau.

" Things have not been going well for me since my last win with Sky Link. I didn't even run in the placings on the 18th meeting while the week after I had an objection not withheld. Added to that I got beaten on the line early in the day (ndlr: avec One And Only). I would have grab any win that could pass by ", nous a confié un Donavan Mansour visiblement soulagé à l'issue de la journée.

Et quoi de mieux de mettre un terme à cette mauvaise passe avec Saziwayo, un cheval avec qui il s'entend à merveille ? Ce coursier, en dépit d'une monte peu inspirée de l'apprenti Rakesh Bhaugeerothee à sa dernière sortie, n'avait pas démérité en complétant le quarté à moins de 2L de Don't Say Don't. Cette fois, avec Mansour sur le dos, Saziwayo s'est montré plus percutant dans la dernière ligne droite pour remporter sa quatrième victoire avec le jeune sud-africain. " As everyone is aware, he is a horse that I know very well. The field was a very competitive one but he had his chance. I'm glad that he took it and won ", a déclaré le titulaire chez l'écurie Serge Henry. " Down the road, I was very confident. I moved up a little bit early because the week before on Traianius, they just kept coming out and out resulting in that I found myself turning wide. So as to avoid same happening, I made my move at the 400m mark just to hold my position. Had I not done so, I could have turned five or even six wide. I know the horse and I knew he would give me all that he had in the last 400 metres. "

Très heureux de cette victoire, l'entraîneur Serge Henry, dans sa déclaration d'après-course, n'a pas manqué de remercier la famille Taher et Bhye Hassen, dont Saziwayo portait les couleurs. " Malheureusement, ils ne sont pas présents aujourd'hui en raison du Ramadan. Ce sont des gens très sympathiques. Que leurs chevaux gagnent ou perdent, ils sont contents. Ils ont été solidaires avec moi, même dans des moments difficiles. Pour cela, je leur dis merci ", a tenu à dire Serge Henry. L'entraîneur a aussi salué la belle monte de son jockey Donavan Mansour " qui a fait une ligne droite exceptionnelle. "

La moisson aurait pu être meilleure si seulement la photo-finish avait donné raison à One And Only dans la deuxième épreuve. Présenté dans une excellente condition physique, ce coursier fit la course que son entourage attendait de lui mais ne put remonter Golden Sheik qui tint bien sa partie jusqu'au bout. " I thought I have won. He was just a little bit unlucky as he stumbled upon entering the straight. He thus lost about half a length. But he closed down powerfully only to get beaten narrowly ", a commenté un Donavan Mansour qu'on sentait déçu.

Dans le Supertote Golden Trophy, le jockey était en selle sur Royal Chalon dont on ne vendait pas trop cher les chances face à l'opposition qui lui était proposée. Mais à l'arrivée ce coursier ne fut pas aussi ridicule en terminant à 3,35L d'Ice Axe. " He ran a decent race. Actually coming into the straight, I thought I had a chance but he got tired thereafter."

Si, de Pattaya Beach il est d'avis que la prise de poids a peut-être joué contre lui - " he picked up 8 kg on his last run " -, il dit ne pas comprendre ce qui ne va pas avec Humble King. " This game can fool you at times. In the morning he looks like a champion but today he ran like a stable dog (laughs). "


Ecurie Allet


Good Time Charlie enfin

Il aura fallu attendre sa dix-neuvième sortie sur notre turf pour que Good Time Charlie visite la winner's enclosure. Cet alezan de 6 ans qui avait montré le bout du nez en plus d'une occasion permit à l'écurie Allet de sauver la mise, Shakleton qui avait eu la faveur des parieurs dans l'épreuve de clôture échouant de peu derrière Imperial Palace.

Sur ses dernières performances, Good Time Charlie était donné comme le favori logique de l'épreuve d'ouverture. En effet, ce fils d'Opera King n'avait été que rarement surclassé depuis ses débuts chez nous, mais il lui manquait toujours ce petit quelque chose pour faire la différence. Du reste, il avait terminé deuxième lors de ses trois dernières tentatives. En l'absence de ses récents vainqueurs, Good Time Charlie ne laissa pas passer sa chance pour ouvrir son palmarès mauricien. " C'est la première victoire de sa carrière. Il a terminé trois fois deuxième derrière quelques bons chevaux comme Imperial Palace et Obama. Il était assez malchanceux car à chaque fois il tombait sur plus fort que lui. Cela dit, je dois dire que Good Time Charlie est un coursier moyen aligné dans un champ moyen. Malgré son mauvais couloir, Sunil n'a pas paniqué. Il a suivi mes instructions à la lettre. Cela fait plaisir, surtout pour les propriétaires, de voir le cheval remporter enfin une course", a déclaré Vincent Allet après l'épreuve.

"Je suis très content que ce cheval ait enfin pu vaincre le signe indien. C'était une victoire méritée. C'est un cheval qui répond à chaque fois present à l'arrivée mais à qui il manque toujours ces cinq sous pour faire la roupie. A voir le lot, je savais qu'il avait une chance. S'il a pu gagner aujourd'hui, c'est surtout grâce aux instructions de mon entraîneur. Je lui dédie cette victoire, à ma famille ainsi qu'à toute l'équipe de palefreniers qui bosse dur à l'écurie", a fait ressortir Sunil Bhundoo.

Si Good Time Charlie franchissait la ligne d'arrivée avec une avance assez confortable, il faut reconnaître que la victoire ne fut pas facilement acquise. A un certain moment de la course, on pensait même que les carottes étaient cuites pour le représentant de l'écurie Allet. A environ 400 mètres de l'arrivée lorsque Drug Squad passa à la vitesse supérieure, Good Time Charlie demeura sans accélération et rétrograda avant d'être forcé encore plus en épaisseur par Allezrouge qui se rapprochait vivement à son intérieur. " Mon cheval a drop the bit à un certain moment. Allezrouge m'a carried wide et j'ai tourné en épaisseur. Mais lorsque je lui ai donné deux coups de cravache Good Time Charlie est reparti. Au 1400m je savais qu'il allait faire la différence", explique l'apprenti attaché à l'écurie Allet.

On s'attendait à un doublé dans l'entourage de Vincent Allet avec Shakleton qui s'était fait de nombreux partisans, passant de Rs 1200 à Rs 400 chez certains bookies. Robbie Stewart eut le loisir de prendre les choses en main sans user sa monture. Par la suite, il imprima un train d'enterrement à l'épreuve avant de se laisser surprendre par l'attaque d'Imperial Palace dans la descente. L'Australien ne paniqua pas et tenta de combler son retard dans la ligne d'arrivée, mais le représentant de l'écurie Merven se montra plus accrocheur que prévu.

Auparavant, Stewart avait pris la troisième place sur Hail Atlantis dans la deuxième épreuve. Longtemps aperçu à l'extérieur du meneur, le cheval entraîné par Vincent Allet mit le nez à la fenêtre à l'entrée de la ligne droite finale, mais il ne se montra pas assez percutant pour la victoire.


Ecurie C. Ramdin


Princely Reason, une victoire précieuse

Malgré la perte de quelques bons éléments récemment, l'écurie Raj Ramdin parvient à tirer son épingle du jeu. Samedi dernier, l'entraîneur de cet établissement a sellé son dixième gagnant de la saison par l'intermédiaire de Princely Reason. Ce dernier retrouvait pour l'occasion Karis Teetan, celui -là même avec lequel il avait brillé lors du dernier week-end international. " Vous savez, je suis tel le roseau qui plie mais qui ne rompt pas. Je suis un battant et ce n'est pas aujourd'hui que je vais baisser les bras", a martelé Raj Ramdin par rapport aux récents départs intervenus au détriment de son yard.

On ne vendait pas cher la peau de Princely Reason dans "The Teletote Trophy" lors de cette vingtième journée. Probablement parce que cet élève de Raj Ramdin avait terminé dixième à sa dernière tentative qui remontait à neuf semaines. Mais on avait visiblement oublié qu'il retrouvait Karis Teetan avec lequel il avait remporté sa dernière victoire. Le jockey mauricien qui s'est déjà forgé une solide réputation sur le turf sud-africain où il fait carrière, tira profit de sa ligne intérieure pour prendre les choses en main " Depuis le début de la saison, je voulais que Princely Reason remporte ne serait-ce qu'une course. Karis est un jockey de grande classe. Je lui avais dit de le faire courir à l'avant car avec la présence de bons finisseurs comme Chequer et Darcy's Arcy, cela aurait été compliqué en attentiste. Après quelques mètres de course, je savais qu'il allait l'emporter. Karis connaît bien le cheval car il avait gagné avec lors du dernier week-end international. Princely Reason a gagné dans un très joli style", a déclaré l'entraîneur.

100% de réussite pour l'association entre Princely Reason et Karis Teetan. Les retrouvailles de ce tandem ont finalement été aussi probants que leur dernière association, mais cette fois c'est en pacemaker que brilla le sujet de l'écurie C. Ramdin. "I know the horse quite well as I've won on him on last year's International Jockeys' week-end. In fact, I got the ride thanks to my cousin who was present at training on Thursday morning. I must also thank Mr Raj Ramdin. There was not much speed in the race. I had the draw and the trainer told me to get out and take a soft lead. When I asked him for an effort, he kicked on beautifully to win a good race. I was not really worried with Mr Wolf closing down dangerously as each and every time he came close to me, my horse kept on fighting", explique Teetan. Ce dernier a effectué un bref séjour dans son pays natal, car il remettait le cap sur l'Afrique du Sud au lendemain de ce rendez-vous afin de respecter ses engagements professionnels. "It has been going pretty well for me in South Africa. We are on for a new season out there. Last year I bagged 109 winners, finishing 8th on the log. I cannot complain. So far as I get good horses, I will take my chances", a rélévé notre compatriote sur son parcours.

L'établissement C. Ramdin avait trois autres engagés lors de ce rendez-vous. La meilleure note est venue de Wave Dancer qui prenait la deuxième place dans la septième épreuve. Fearless Thomas qui était en action dans la course d'ouverture conclut honorablement mais se contenta de la cinquième place à l'arrivée. En revanche, Pale Ale qui était très chuchoté à un certain moment dans l'épreuve de clôture, ne put justifier la rumeur favorable avec une modeste sixième place.

S'agissant de l'écurie Raj Ramdin, vu le nombre restreint de pensionnaires dont elle dispose, elle ne compte pas retenir les services d'un jockey étranger. "Dans l'immédiat nous n'engagerons pas de cravache étrangère. Je vais donner la chance aux jockeys mauriciens", a lancé l'entraîneur.


The Mandron Touring Paris Challenge Cup - C1&2 (71-55) - 1850m


National Play à l'épreuve de Solar Captain

Si la semaine dernière s'est tenu le Supertote Golden Golden Trophy où les turfistes ont eu l'occasion de jauger les forces en présence en vue de notre Ruban Bleu, les regards seront braqués ce samedi sur les chevaux des C1&2, qui, bien souvent, évoluent dans l'ombre de l'élite locale.

Au premier coup d'oeil, National Play se présente comme le cheval à battre si on se base sur sa dernière course. On se souvient que le cheval de Serge Henry avait joué de malchance ce jour-là, ayant été incommodé dans la dernière ligne droite par l'éventuel vainqueur. Il était bien revenu sur la fin mais le but arriva trop tôt. Il monte une nouvelle fois sur 1850m, ce qui ne devrait pas lui poser de problème. Mais il aura à composer avec plus de charge par rapport à sa dernière sortie. Et, à ce chapitre, Solar Captain part avec un avantage non négligeable car il recevra pas moins de six kilos de National Play. L'élève de Ricky Maingard n'a pas fait de cadeau à ses adversaires lors à sa première tentative chez nous. Il a eu tout le temps pour bien récupérer de cette course et nous revient dans une excellente condition physique. Il a été allongé et cela ne devrait pas lui déplaire. Sur ce qu'il nous a démontré lors de la 17e journée, Solar Captain se présente comme le principal challenger de National Play.

L'écurie Gujadhur a lancé au front le tandem Bastille Day-Galant Gagnant pour défendre ses couleurs. Le premier nommé n'avait pas été ridicule à sa dernière sortie alors qu'il concourait à poids fixe. Il retrouve un lot qui paraît plus à sa portée et aura un poids raisonnable sur le dos. Si la course est rondement menée, il se manifestera au finish avec Nooresh Juglall on board. Son compagnon d'écurie, Galant Gagnant, reste sur deux sorties anonymes cette saison. Face à l'opposition du jour, sa tâche ne s'annonce pas de tout repos.

Esteco a effectué un bon retour à la compétition il y a deux semaines. Le représentant de Foo Kune n'a jamais pu confirmer sa réputation sud-africaine. Mais il donne l'impression de se retrouver petit à petit. En l'absence d'un véritable frontrunner, on le voit bien prendre le train à son compte. Avec les oeillères, il paraît capable de piéger ses adversaires.

L'écurie Gilbert Rousset fera confiance à Honour In Gold. Ce cheval avait conclu honorablement à sa dernière sortie derrière le duo From My Heart-National Play. On aurait préféré le voir sur un parcours plus court mais pour les places il doit être considéré.

La dernière course de Makes Me Wonder a été trop mauvaise pour être vraie. Mais, à sa décharge, il faut préciser qu'il est retourné à l'écurie très fatigué (distressed) avec des traces de sang dans sa trachée. Son entourage s'attend à une meilleure performance de sa part mais de là à le désigner pour la victoire est un pas que nous ne franchirons pas.

Nous ferons de notre favori Solar Captain et derrière lui nous placerons National Play, Esteco et Bastille Day.


Maiden 2012


Les dernières entrées repoussées au 22 août

Comme annoncé la semaine dernière dans notre dernière édition, les premières entrées pour le Maiden 2012 ont été reçues par le Mauritius Turf Club vendredi dernier. Ils sont onze à faire partie des entrées provisoires et les entraîneurs avaient jusqu'au 10 courant pour supplémenter des partants éventuels vu que le tirage au sort avait été fixé au 11 août, soit ce samedi. Cependant, suite à une requête du sponsor Phoenix Beverages, cette date a été repoussée au 24 par les commissaires administratifs lors de leur réunion de cette semaine.

Ainsi, en agissant selons les règlements 12 (b) des Rules Of Racing, les entraîneurs auront jusqu'au mercredi 22 août pour effectuer des entrées supplémentaires alors que le tirage au sort des lignes se déroulera deux jours après, soit le 24.

Comme il est prévu par les règlements, toute entrée effectuée après la date butor du 22, devra être accompagnée d'une somme de Rs. 40 000.

Suite à ce changement, la liste finale des partants au Ruban Bleu sera finalisée le 28 août au lieu du 16 août.

Les chevaux qui ont été entrés à ce jour sont au nombre de onze et on y retrouve Il Saggiatore (Rating 91), Ice Axe (Rating 86), Senor Versace (Rating 77), Intercontinental (Rating 75), Super Storm (Rating 74), Acuppa (Rating 70), Druid's Moon (Rating 69), Rudi Rocks (Rating 67), Solar Symbol (Rating 66), La Foce (Rating 64) et Esteco (Rating 65).

De ces entrées, on retiendra que l'écurie Gujadhur en a effectué quatre alors que les écuries Rousset et Maingard en comptent deux chacune.

On a aussi remarqué que de ces partants probables, Ice Axe a vu sa valeur passer de 82 à 86 suite à sa victoire de samedi dernier tandis que celle de La Foce a été réduite à 64.



Le communiqué émis par le Mauritius Turf Club

As per the Conditions for Group Races 2012, the deadline for supplementary entries in relation to the Maiden Cup is Friday 10 August 2012 and the draws are to be held on Saturday 11 August 2012.

However, a request from Phoenix Beverages, the sponsors of the Maiden Cup, that the draws for the Maiden Cup be held on Friday 24 August 2012 was considered by the Administrative Stewards and acceded to.

Therefore, acting upon Rule 12 (b) of the Rules of Racing, the deadline for supplementary nominations in relation to the Maiden Cup has been extended to Wednesday 22 August 2012 at 9 a.m. and the draws for that race are scheduled on Friday 24 August 2012.

The field will be finalised (Declaration) on Tuesday 28 August 2012 at 9 a.m. instead of 16 August and declaration for jockeys will be finalized on Friday 31 August 2012.


In the Stewards' Room


Burke (Il Saggiatore) pointé du doigt par Ramapatee Gujadhur

La séance hebdomadaire consacrée aux enquêtes a, mardi matin, été marquée par la divergence d'opinion entre l'entraîneur Ramapatee Gujadhur et son jockey Robbie Burke sur la course de Il Saggiatore dans The Supertote Golden Trophy. L'entraîneur a évoqué un manque d'initiative de la part de l'Irlandais, sans pour autant "impute motives" de la part de ce dernier.

Ce fut après l'enquête consacrée à la course de Mobschief que la prestation de Il Saggiatore vint sur le tapis. Les Racing Stewards firent part qu'ils avaient déjà interrogé le jockey Burke sur la course du porte-drapeau de l'écurie. A cet instant, Ramapatee Gujadhur leur fit part qu'il s'attendait à voir son jockey prendre plus d'initiative dans la course. Comme "ne pas se laisser enfermer par le second représentant de l'écurie Maingard, Rudi Rocks".

L'entraîneur a tenu à faire ressortir qu'il ne voulait pas "impute motives" mais a constaté que si son jockey avait pu forcer Rudi Rocks un peu plus à l'extérieur il se serait retrouvé à la place de ce dernier.

Robbie Burke ne partagea pas cet avis. Il déclara que c'est lui qui montait le cheval et qu'il était satisfait de sa position dans le parcours.

Ramapatee Gujadhur enchaîna pour sa part qu'un éventuel "move" n'aurait pas fait sortir Il Saggiatore de son pas et qu'il se serait contenté de rester à l'extérieur de Royal Chalon qui le précédait dans le parcours."

Cela dit, l'entraîneur trouva aussi que Il Saggiatore n'aurait sans doute pas été incommodé par Rudi Rocks dans le dernier virage comme cela a été le cas samedi dernier.

Il est à noter que Ramapatee Gujadhur a souligné qu'il est l'entraîneur de l'écurie mais aussi "le boss" et que toutes les décisions lui incombent. Il parla ainsi de l'entraînement de Il Saggiatore qui dut observer un repos complet de deux semaines après sa course du bicentenaire suite à un problème à l'oeil. Par la suite, il devait faire référence au travail qui fut donné à son protégé le mardi précédant la course.

Après avoir entendu les deux parties, les Racing Stewards ont signifié à Robbie Burke qu'il aurait pu prendre plus d'initiative dans la course.

En ce qui concerne Mobschief, les Racing Stewards ont demandé à Robbie Burke de "leave no room for query" à l'avenir. Il lui était reproché de n'avoir pas suffisamment fait travailler Shakleton dans la dernière course avant de laisser ce dernier prendre la tête des opérations.

Une enquête fut aussi ouverte sur la course de Tizaloochee qui avait raté son départ. Le film de la course fit voir que le cheval de l'écurie Foo Kune avait tourné sa tête au moment du "go" et était aussi sorti de travers pour entrer en contact avec Dominion Legacy qui était à son intérieur.

L'interrogatoire du RS porta le fait que Benedict Woodworth campa sur sa position à 400m de l'arrivée alors qu'il aurait pu contrer les attaques de Saziwayo et Young Royal et King's Guard. Le Malaisien répondit qu'il trouvait à cet instant de la course que Thunder Lad était un bon dos et l'emmènerait loin dans le parcours car le cheval de l'écurie Allet était facile dans son action. Il accepta que tel ne fut pas le cas quand son jockey le mit sous pression.

Les gênes subies par Tizaloochee dans le dernier virage et dans la ligne droite finale furent aussi évoquées. Les RS décidèrent de ne pas poursuivre leur enquête mais demandèrent au jockey de "leave no room for query". A noter que l'entraîneur Budheswar Gujadhur était aussi présent. Ce dernier rappela aux RS qu'il était venu les voir avant la course car des rumeurs circulaient à l'effet que certains se seraient ligués pour rendre la course de son cheval plus difficile. Cela pouvait venir des chevaux placés à l'intérieur de Tizaloochee (les numéros 4,5,9) ou ceux placés à son extérieur (les numéros 3 et 7).

La course de Hail Atlantis fut aussi passée à la loupe par les RS. Il fut demandé au jockey Stewart pourquoi il avait repris sa monture quand celle-ci avait pris un léger avantage sur Golden Sheik au 700m et aussi s'il avait monté son cheval avec sa vigueur habituelle en fin de parcours. En ce qui concerne la première question, il déclara qu'il avait préféré reprendre sa monture car le rythme était très élevé. Il ajouta que son cheval entra en contact avec le leader au 300m et qu'il lui avait donné toutes les chances de l'emporter. Il devait ajouter que sa monture avait pris l'avantage au début de la ligne droite avant de se faire battre. Ses explications furent notées.

Jérôme Lermyte écopa, pour sa part, d'une amende de Rs 25 000 pour avoir été le fautif dans la gêne causée à Cassido dans la 7e course où il était en selle sur Dynastar. En laissant sa monture verser à l'intérieur au 1200m, cette dernière força Captain James Cook sur Cassido qui dût être repris par son cavalier.

Johnny Geroudis s'est, lui, vu infliger une amende de Rs 35 000 pour cause de négligence. Le Sud-Africain accepta que Obama - il pensait que son cheval avait la possibilité de se rabattre - força Point Of Policy à être repris par Cédric Ségéon. Les Racing Stewards firent part au Français qu'ils pouvaient comprendre qu'un jockey ne veuille pas trop "enfoncer le clou" vis-à-vis d'un collègue mais qu'il était tenu d'après le règlement 209 (m) de ne pas induire le board en erreur.


Floréal News (Vendredi dernier)


Prince Of Troy en très grande forme

Si, le vendredi precedent, il faisait un froid à claquer les dents au centre Guy Desmarais, nous avons eu droit a une température plus douce vendredi dernier, d'où la présence de bon nombre de turfistes. Comme c'est le cas depuis plusieurs semaines déjà, les entraîneurs et assistants-entraîneurs Shailesh Ramdin, Jean-Michel Henry, Benoît Espitalier-Noël, Shirish Narang et Nicolas Dupavillon étaient fidèles au poste. En revanche, Hughes Maigrot manquait à l'appel tandis que la présence d'Abhishek Gujadhur en compagnie de son petit frère n'est pas passé inaperçue.

C'est Sideliner qui a inauguré cette séance aux alentours de 6h15. Sous la conduite de Mayeven Chinapiel, ce vieux soldat de l'écurie Rameshwar Gujadhur nous a paru dans une forme appréciable. Le récent vainqueur Six Flags a été aperçu dans d'excellentes dispositions. Il était intenable lors de son travail avec Naveen Nagadoo sur le dos. Sergeant Major, dont la dernière course remonte à la huitième journée, prépare activement son retour à la compétition. Il nous a paru dans une bonne forme en apparence. Son compagnon d'écurie, Tamworth n'a rien perdu de sa superbe forme. Respirant la santé, il s'est contenté de l'essentiel avec le jeune Rahul Beehary sur le dos. Après quelques essais à Port-Louis, l'entourage de Game On l'a renvoyé à Floréal pour continuer sa préparation en vue de ses grands débuts. Il a effectué deux strong canters sous les ordres de Julie Dupavillon qui, depuis un bon bout de temps déjà, s'applique à parfaire l'éducation de cet inédit. Comme ce fut le cas le vendredi précédent, Joe's Legacy s'est présenté directement sur la piste où il a été soumis à trois strong canters avec Vijay Anand Bundhoo. Il nous a paru très en verve. Il est à suivre car il vaut beaucoup plus que ses 10L concédées à sa dernière sortie. Le gris Ashanti Gold a donné l'impression d'avoir bien pris sa dernière course. Il a laissé une belle impression sous la conduite de Naveen Reegah. Son compagnon d'écurie Beach Club, a semble-t-il, retrouvé tous ses automatismes. Sa belle condition physique n'a pas laissé insensible. En revanche, Imperial Gesture est loin de sa forme optimale.

La nouveau de Maingard, Thursday Lunch, a longuement travaillé dans le grand manège. Très fresh, il a fini par désarçonné l'apprenti Dhiraj Ramburn mais a été vite repris par Nicolas Dupavillon. Les turfistes ont intérêt à garder un oeil sur ce coursier car il ne cesse de progresser depuis qu'il est chez nous. Lividus semble avoir amorcé un regain de forme. D'un calme olympien, il a bien assimilé son travail avec Belall Deenauth sur le dos. A Quiet Rush n'arbore pas une aussi belle robe que d'habitude mais il était très en verve sous la selle de Nishal Teeha. La dernière contre-performance d'Eagle Squadron a motivé son entourage à lui accorder une mise au vert, d'où sa présence au centre Guy Desmarais. Il nous a paru dans une forme correcte, "sans" plus. A l'image de A Quiet Rush, Ridge Too Far n'arbore pas une belle robe mais il a laissé une excellente impression lors de son travail avec Ramburn.

Robbie Burke a fait son apparition aux alentours de 8h45. Le double jockey champion a pris en main Legion Of Honour qu'il a longuement fait trotter dans le grand manège avant de le soumettre à un léger travail. Fidèle à leur habitude, Salvador Dali et Galaxy Way ont travaillé botte à botte. Le premier nommé nous a semblé sur la montante et il mérite d'être suivi. Prince Of Troy a tapé dans l'oeil. Dans une excellente condition physique, il a réalisé un joli travail sur trois tours de piste sous la selle de Vijay Anand Bundhoo. Ce coursier ne tardera pas à ouvrir son compteur 2012. Urbi et Orbi est sur la montante. Il était plein d'allant sous la conduite de Sachin Chowa. The Balladeer est retourné à Port-Louis après avoir pris connaissance avec la piste du Champ de Mars. Il nous a paru dans une forme appréciable. The Last Samourai, qui nous est arrivé le 27 mai dernier, donne l'impression de s'être bien acclimaté aux conditions locales. Son enthousiasme n'est pas passé inaperçu. En revanche, Silver Beach n'était pas joli à voir avec ses longs poils d'hiver. Il est revenu à Acuppa de clore cette séance. Grand cadre, il a longuement travaillé dans le manège avec Robbie Burke. Il a du chemin à parcourir avant de retrouver la forme qui était la sienne la saison dernière.



Sans œillères, ni coton



Stipe in the sky

- Eta Ti-Louis ki position brother? Mo trouve toi bien molo molo, ki pé arrivé, zafer pas bon?

- Ayo ki mo pou dire toi. Ici kouma to koné il se passe toujours quelque chose qui laisse toi perplexe.

- Bien dire sa Ti-Louis. En tout cas moi mo bien perplexe avec sa résultat dernier course-là.

- Ki fine arrivé avec sa résultat-là? Pas dire moi ki toi osi to croire dans tuyo? Ayo mon frère pas fine dire toi ki Bolom Noël pas passe tous les semaines sa?

- Oui mon koné, mais Ti-Louis mo fine gagne ene l'information sec. Zot ti pé dire qui travail la fini fer et mo capave mettre mo la maison lors la.

- Hein…to pas fine fer sa mo espérer?

- Heureusement non Ti-Louis. Mo zis fine fer ene ti pariaz kot no tax. Lors la mo fine dire mo Cheri prépare li pou mange ene "Coq au vin" dimanche pour déjeuner…

- Dans place Coq au Vin to fine bizin mange tang.

- Tang… Mizer sa aster la Ti-Louis. Mo fini nagé samedi, dimanche répareil, brède Martin à la nage, sa même fine mangé.

- En tout cas beaucoup kouma toi fine nagé dans dilo sec. Zot pas koné ki ena ene zafer ki appel "stipe in the sky". Zot croire tout zafer possible…

- Mais Ti-Louis pourtant mo info ti dans sur mon dire toi.

- Croire sa même toi. To pas ti conne ki le très haut ti pe veille au grain.



Bouledogue sans dents ?

Comment une affaire qui aurait dû avoir été complétée il y a des lustres va encore cette fois prendre 15 jours alors qu'il ne faut qu'une journée pour le faire? La question demeure posée, puisque le bouledogue, sans dents (?), du pari mauricien n'a toujours pas mis "online" le "No Tax Seller". A se demander à qui profite ce "slow motion"? En tout cas, ni aux caisses du MTC ni à celles de l'Etat.



Bloc Notes



Quand le 8 porte chance

Après le 4, lors de la 19e journée, c'était au tour du numéro 8 d'être en vedette. En effet, trois chevaux ont gagné avec ledit numéro sur le dos. Il s'agit de Good Time Charlie (1e course), Golden Sheik (2e course) et Saziwayo (4e course). Le score aurait pu être plus conséquent si Darcy's Arcy et Wave Dancer n'avaient pas retrouvé respectivement Princely Reason et Dynastar sur leur route. Cela aurait alors fait cinq victoires pour le numéro 8.



La première de Lermyte

Jérome Lermyte n'a pas eu à attendre longtemps pour visiter la winner's enclosure. Après une première journée où il cherchait sans doute ses repères - il s'était contenté d'une troisième place avec Amaphupho - le nouveau titulaire de l'écurie Maigrot a ouvert son palmarès pour le compte de son nouvel employeur. C'est Dynastar qui lui a offert cet honneur dans la septième épreuve. Outre Lermyte, deux coursiers ont également gagné pour la première fois au Champ de Mars. Il s'agit de Good Time Charlie et de Golden Sheik. Ils concouraient dans les première et deuxième courses respectivement. En ce qui concerne le pensionnaire de l'écurie Allet, il a fallu attendre dix-neuf sorties pour le voir enfin visiter le box des gagnants. Quant à Golden Sheik, l'attente a été moins longue. Il est parvenu à ouvrir son compteur après seulement quatre tentatives infructueuses.



Doublé de Teetan

Notre compatriote, Karis Teetan, qui était de passage à Maurice - il a regagné l'Afrique du Sud dimanche dernier - a été le seul cavalier à avoir inscrit son nom en deux fois au tableau des vainqueurs. Doublé, en effet, signé Princely Reason et Eskimo Roll dans les troisième et cinquième courses respectivement. Si le prodige mauricien l'emporta de bout en bout sur le premier nommé, en revanche, avec Eskimo Roll, il devait sagement attendre son heure dans le dos de Modern Monet. Par ailleurs, il convient également de souligner que la paire Teetan-Princely Reason avait déjà enlevé une course lors du dernier rendez-vous international. Pour revenir à la 19e journée, de ses trois montes, seul Druid's Moon est passé à côté de la plaque. L'élève de Gilbert Rousset a fini septième dans la course principale.



Brèves



Les retraits

1e course: Prince Alwahtan, Eagle Award, Baynesfield, Jimmy Angel, Waterside Jet, What Price, Rulerofmyheart, Tame The Tiger, Cactus Wolf, Boom Boom Mancini

2e course: Don't Say Don't, Handsome Bullion, Pick Six, Palm Of Peace, Count Me In, Firebolt, Amaphupho, Fort Noble, Final Frontier

3e course: Teamog, Joe's Legacy, Tigger, Don't Say Don't, Pick Six, Piece Of Paradise, Wincourt, Double Dash, Zhan Hu, Le Mistral

4e course: Beach Club, Allocation, Divine Crusader, Rich Strike, Danger Man, Carson City, Handsome Bullion, Wincourt

5e course: Profit Report, Esteco, Makes Me Wonder, Bastille Day, Bayard, Tandragee, Sports Factor, Assogia Wood, Running On

6e course: Major Storm, Sharks Bay

7e course: Liberty Eagle, Solar Orbit, Zhan Hu, Italian Lakes, Spacebeam, Even Chance, Mighty Fine, The Money Is Yours, Wild'N Free, Appeal Board, Palm Of Peace, Arromonches, Kylurian, Infinite Destiny, Prince Alwahtan, Don't Tell Mama

8e course: Firebolt, Amaphupho, Benjamen Boo, True Connection, Urbi Et Urbi, Baynesfield, Jimmy Angel, Made Of Money, Waterside Jet, What Price, Rulerofmyheart, Indigo Blue, Ivory Snow, Cactus Wolf



Les chevaux qui ont fait bonne impression

1e course: Urbi et Orbi, Don't Tell Mama, Made Of Money, Pride Of Prussia, Sherbrooke

2e course: Piece Of Paradise, Double Dash, Mohican, Carcassonne

3e course: Wonderlaine, Naughty Prince, Tobin, Carson City

4e course: Bayard, Tandragee, Assogia Wood, Joe's Legacy, Snappy, Piquet

5e course: A Quiet Rush, Master Mascus, Uly, Beach Club

6e course: National Play, Esteco, Al's Deputy, Solar Captain, Bastille Day

7e course: Manta Ridge, Seeking Angelo, Ballito Boy, Liam

8e course: Fort Noble, Infinite Destiny, Captain Tempest, Forest Shelter



Changement de harnachements

1e course: DON'T TELL MAMA (103) : Tongue Tie & Noseband off, Pacifiers 1st time, MDANSI (105) : Blinkers again, PORT ALBERT (109) : Side Winkers & Noseband 1st time, SHERBROOKE (110) : Tongue Tie 1st time

2e course: WING MAN (209) : Noseband off, Blinkers again

3e course: IWANNADANCE (301) : Blinkers 1st time, CAMDEN'S CHOICE (311) : Blinkers off

4e course: TIGGER (409) : Side Winkers off, Blinkers 1st time,

5e course: SHARKS BAY (508) : Blinkers & Drop Noseband off, Side Winkers 1st time, Noseband again

6e course: ESTECO (603) : Blinkers 1st time

7e course: LE MISTRAL (703) : Tongue Tie & Noseband off, Drop Noseband 1st time COURT REPORT (710) : Blinkers off

8e course: RAGA MUFFIN (808) : Ear Plugs off, ANTI-FREEZE (809) : Pacifiers again



Exotic Bets

LÉVÉ PILÉ (WIN)

Urbi Et Orbi

Carcassonne

Master Mascus

Solar Captain

Liam

LÉVÉ PILÉ (PLACE)

Pride Of Prussia

Piece Of Paradise

Wonderlaine

Piquet

A Quiet Rush

National Play

Santos

Captain Tempest

ROVING BANKER

Made Of Money

Italian Lakes

Sky Link

Snappy

Beach Club

Al's Deputy

Umhlanga

Iwayini

LÉVÉ PILÉ (WIN + PLACE)

Urbi Et Orbi (Win)

Carcassonne (Win)

Wonderlaine (Place)

Piquet (Place)

Master Mascus (Win)

Solar Captain (Win)

Liam (Win)

Captain Tempest (Place)



Azapel passe chez Gujadhur

Cela nous a été confirmé ce matin. Azapel, qui défendait les couleurs de l'écurie Perdrau, a été vendu à l'écurie Gujadhur. Ce sprinter, vainqueur de trois courses chez nous, avait pris la troisième place la semaine dernière derrière les deux chevaux de l'écurie Gujadhur, à savoir Eskimo Roll et Modern Monet sur 1365m.



15 entrées pour le 25 août

Une course de Groupe 3 est prévue pour le 25 prochain, soit après la semaine de repos bien méritée par tous ceux qui sont attachés aux courses hippiques. Cette épreuve est un sprint de Groupe 3 sur 1365m. Les entrées ont été reçues le mardi 7 aôut et elles sont au nombre de 15 à avoir une chance d'être de la partie.

Comme il fallait s'y attendre, l'écurie Rousset fait le plein avec trois chevaux. L'écurie Gujadhur n'est pas en reste avec la possibilité d'avoir trois représentants. Cependant, au niveau de la valeur, c'est Rousset qui vire en tête avec Captain's Cheer (79), Chief Mambo (77) et Captain Thriller (73). Du côté de Gujadhur, celui qui possède la meilleure valeur est Exclaim'N'exclude (72), suivi de Modern Monet (67) et Eskimo Roll (65), soit quatre points de plus après sa victoire de samedi dernier.

L'écurie Serge Henry a entré National Play et Profit Report. Il est à noter que ces deux chevaux figuraient dans les entrées de la journée de samedi. Son troisième représentant probable est Royal Chalon qui, s'il est maintenu dans la course, sera nettement raccourci car il était aligné sur 2200m la semaine dernière. Maingard pourra compter sur le duo Capitaine-Casey's War ou l'un d'eux. Bobby Bear (Merven) pourrait aussi être de la partie alors que Foo Kune pourrait préférer les 1365m pour Uly. Allet a le choix de confirmer la participation de Last Regal.



Powerful Gift et Juanfra au repos

L'écurie Gujadhur devra se passer de Powerful Gift et Juanfra pendant un certain temps. Ces deux chevaux souffrent de leurs boulets et ont été conséquemment blistered. Ils sont actuellement au repos complet. En 4 sorties cette saison, Powerful Gift compte une victoire et un accessit tandis que Juanfra compte deux placés en six sorties.



Lord Googol se remet

Lord Googol qui avait connu des ennuis aux sabots après sa dernière course, se porte mieux. Cet élève de Gilbert Rousset se trouve au centre Guy Desmarais à Floréal et reprendra le chemin de l'entraînement dans deux semaines. Lord Googol compte deux victoires et un placé en 4 sorties cette saison. Sa dernière participation remonte à la 14e journée lorsqu'il avait pris la 4e place dans la deuxième manche du championnat des 4-ans derrière Il Saggiatore, Green Keeper et Eagle Squadron.



Valor pas de sitôt

Coup dur pour l'écurie Serge Henry qui ne pourra compter sur sa nouvelle unité Valor pour l'instant. Ce cheval qui avait été opéré à la gorge en juin dernier par l'éminent vétérinaire sud-africain, le Dr Gottshalk, est toujours mal en point. Il est au repos complet au centre privé des Henry à La Brasserie. Gageons que ce four time winner en Afrique du Sud retrouvera vite la santé, car sur le papier, il paraît un sujet très intéressant.



Powder Snow reprend l'entraînement

Si Valor est sur la touche, c'est avec plaisir que l'écurie Serge Henry a accueilli le retour de Powder Snow. Ce cheval avait connu des ennuis aux boulets et avait été mis au repos à l'issue de sa dernière course qui remonte à la 2e journée. C'est, du reste, sa seule sortie cette saison. Powder Snow a repris le travail vendredi dernier à Floréal avant d'être transféré à Port-Louis durant la semaine.



Du renfort pour Raj Ramdin

Le départ de Mark Neisius avait coïncidé avec le départ de trois chevaux qui ont attérri chez Rameshwar Gujadhur. Raj Ramdin a, cette semaine, eu du renfort au sein de son établissement avec l'arrivée de trois chevaux. Il s'agit de Paul Do Mar, Bongo Beat et Patch Of Blue, tous appartenant à la famille Govinda. Le premier nommé était tout récemment attaché à l'écurie Rousset et ne compte aucune victoire, ainsi qu'aucun accessit en 6 sorties. Quant aux deux autres, c'est un retour au bercail vu qu'ils évoluaient déjà sous les couleurs de Raj Ramdin en début de saison. Si Bongo Beat a réalisé un parcours peu reluisant jusqu'ici - 0 victoire et 0 accessit en 5 sorties -, Patch Of Blue a, lui, remporté 2 victoires et accroché 5 accessits en 16 sorties.



Mansour absent, Bardottier en dépanneur

Donavan Mansour manquera la 21e journée. Le jeune Sud-Africain a fait une demande auprès de son employeur afin de pouvoir bénéficier de deux semaines de congé. Il a déjà regagné son pays natal et sera de retour après le week-end marquant la trêve. Pour pallier son absence, l'écurie Serge Henry pourrait donner le first call à l'apprenti Jeanot Bardottier qui évolue désormais en freelance après avoir été remercié par l'établissement Rameshwar Gujadhur.



16 nouveaux pour le 18

Ils seront finalement 16 nouvelles unités à faire le déplacement de l'Afrique du Sud lors du vol de la South Africain Airways Cargo prévu pour le 18 août. A bien voir, ils seront en fait 18 car, du lot, deux chevaux précèderont les 16 autres qui arriveront à Maurice le lendemain pour effectuer leur quarantaine avant d'être réexportés.

Finalement, c'est l'écurie Rousset qui aura le plus grand nombre de nouveaux, soit quatre. Foo Kune et Maigrot verront leur effectif renforcé par trois nouvelles unités. Perdrau et Merven accueilleront deux nouveaux et Mahess Ramdin un.

Comme annoncé dans une précédente édition, le cheval ayant connu le plus de succès est Code Rock, le cheval appartenant à Daniel Basnier et Christian Lafraisière. Le représentant de Mahess Ramdin, Silver Dice, a remporté trois courses en onze sorties.



To follow this week

Carson City et Slinga Malinga sont les chevaux que nous avions repérés. Carson City s'était plutôt bien défendu pour une entrée en matière. Quelque peu lent au départ, il s'était montré un tantinet ardent dans la ligne droite d'en face, mais avait terminé sur une plaisante note pour prendre la quatrième place à 2.05L du vainqueur. Aligné sur un sprint ce jour-là, il devrait se sentir cette fois plus à l'aise sur un parcours allongé vu qu'il a gagné sur 1600m et 1800m dans son pays d'origine. Slinga Malinga effectuait sa reprise avec la compétition. Il était entré en contact avec d'autres chevaux en pas moins de trois occasions peu après le départ et s'était retrouvé parmi les derniers. Lancé en épaisseur dans la ligne d'arrivée, il n'avait pu inquiéter le vainqueur, mais avait conclu plaisamment pour gagner plusieurs rangs.



Horses to follow

POWER DIVE-ALAIN PERDRAU: Ne fut jamais en mesure de surmonter le handicap de sa ligne extérieure. Parcourut plus de terrain que ses adversaires, car il fut condamné à évoluer en troisième épaisseur sur tout le trajet. Malgré cela, il conclut honorablement pour terminer dans le paquet.

TIZALOOCHEE-BUDHESWAR GUJADHUR: Manqua son départ, se retrouva coincé entre deux chevaux et ne put adopter sa tactique favorite, celle de la course à l'avant. Suivit en quatrième/cinquième position avant d'enclencher son attaque à l'entrée de la ligne droite. Ne put toutefois jamais obtenir le passage et ne put s'employer. A démontré qu'il est aussi capable de venir au finish.

KING'S GUARD-PATRICK MERVEN: Fut présenté dans une belle condition pour ses débuts chez nous, mais était la doublure de l'écurie. Evolua en one off parmi les derniers. Fut sollicité pour ne pas se laisser prendre de vitesse au démarrage. Trouva le bon rythme dans la ligne d'arrivée, mais ne put bien s'exprimer vu qu'il se retrouva derrière un rideau de chevaux.